Envie de participer ?

Après le revers relatif essuyé à domicile face à Saint-Quentin, les Hiboux se doivent de l'emporter sèchement contre Martigues, qui n'a rien à perdre...

Mardi Martigues : trois points c'est tout !

"L'important c'est les trois points", une déclaration souvent raillée au sortir des matches d'un autre sport au ballon icosaèdre tronqué. Et pourtant, à l'aube de la deuxième rencontre des playoffs de Ligue B, le PRVB n'a pas tellement d'autre choix. Face à Martigues, bon dernier avec un clean sheet au classement, les Hiboux vont devoir assumer leur rang de candidat aux demi-finales.

Esteban Leray, largement au niveau

Eux, qui ont laissé filer deux unités contre Saint-Quentin à l'issue d'un match extrêmement serré tant les deux équipes ont montré un niveau égal aussi bien en saison régulière qu'en phase finale, n'ont déjà plus de joker même si rien ne sera joué avant le dernier match de cette mini-poule. La bande à Lamy n'a pas démérité face à celle de Demirovic. Les Saint-Quentinois ont attaqué la rencontre le couteau entre les dents à l'image du coach Dukic bouillonnant sur le côté et du central Mocanu auteur d'une prestation remarquable. Côté robinsonnais, l'absence de Niko Suihkonen, porté pâle le matin même, ne s'est pas fait ressentir avant la moitié du match. En effet, Esteban Leray a su montrer qu'il était un peu plus qu'un "remplaçant au cas où" avec ses services décisifs, sa stabilité en réception et sa rapidité d'exécution en attaque. Le joyeux luron assimile vite, il imite ses coéquipiers expérimentés parfois et ça paye. Qu'importe si son niveau a légèrement fléchi en fin de match - rappelons que lui aussi était souffrant en début de journée -, le coach Logeais sait qu'il peut compter sur lui. C'est finalement Paul Nicole qui a pris le relais avec tout autant de sérieux. La défaite (3-2 dont 16-14 au tie-break) semble n'être qu'une conséquence d'un nombre plus important de fautes directes dans la manche décisive... Les Hiboux auront de quoi se refaire à Saint-Quentin cette fois, le 9 mars.

Martigues, en bande organisée

En attendant, l'étape suivante concerne Martigues que les Robinsonnais accueilleront mardi 2 mars à 19h. Les Martégaux connaissent la route, ils étaient déjà au Plessis-Robinson le 13 février dernier pour s'y incliner 3-1. Il ne faut pas se méprendre, Martigues est un client sérieux, capable de mettre à mal toutes les équipes de Ligue B. Même en ayant fini à l'avant-dernière place de la saison régulière, les hommes du coach Charroux ne sont pas du genre à lâcher le morceau. Les Provençaux ont du caractère, pléonasme, et surtout des joueurs de qualité. Si la mayonnaise n'avait pas pris jusque-là, personne n'est à l'abri de la petite pincée de sel pour faire monter la sauce (secret de cuisinier). Milovanovic et son bras de mammouth, Mourier et sa science du jeu, Delcamp et son expérience en défense, et l'esthète Sir Raphaël Attié, all around player, savent y faire pour s'enflammer quand il le faut. Ne dit-on pas qu' "en bande organisée, personne ne peut les canaliser" ? C'est pas Paris, c'est Martigues bébé ! Et même si mardi gras est passé, avec ceux-là ça peut très vite faire "zumba cafew, cafew carnaval".

Aux Hiboux d'être solides et d'aborder le match plus motivés que jamais. À l'image de Rudy Verhoeff contre Saint-Quentin, la clé sera certainement de limiter les fautes directes tout en étant tranchant en fins de sets. 

Le match est à suivre en direct et gratuitement sur www.lnvtv.com, tous derrière les Jaune et Noir !

 

 


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.